MONTRÉAL (Québec), le 22 juillet 2010 – Alphinat Inc. (Bourse de croissance TSX : NPA) annonce ses résultats pour le trimestre financier terminé le 31 mai 2010.

Pour l’exercice de 3 mois terminé le 31 mai 2010, les produits se sont élevés à 170 838 $ comparativement à 164 112 $ pour la période correspondante de 2009.

Les produits du trimestre sous revue proviennent essentiellement de services d’accompagnement auprès de Bull, dans le cadre du projet de la Direction Générale de Modernisation de L’État français, pour le rodage d’une « usine » à produire des démarches interministérielles sur Internet pour les citoyens. Le solde des revenus provient de la reconnaissance de revenus des contrats de maintenance de licence auprès des autres clients de l’entreprise.

Les charges d’exploitation sont passées de 360 381 $ pour la période terminée le 31 mai 2009 à 473 670 $ pour la période terminée le 31 mai 2010. Bien que la société a procédé à une rationalisation de ses opérations entraînant une diminution des frais liés à la réalisation de mandats, à l’administration et à la commercialisation, cette augmentation s’explique surtout par l’octroi d’options d’achat d’actions pour une valeur comptable de 145 022 $ qui a eu lieu au cours de l’exercice. Il est à noter que cette charge comptable n’entraîne pas de sortie de fonds pour la Société.

La perte nette du trimestre terminé le 31 mai 2010 s’élève à 302 681 $ soit 0,008 $ par action ordinaire en circulation, comparativement à une perte nette de 200 132 $ soit 0,006 $ par action ordinaire en circulation pour la période correspondante en 2009.

Les états financiers d’Alphinat et le rapport de gestion de la direction pour le trimestre terminé le 31 mai 2010 peuvent être consultés sur SEDAR au www.sedar.com.

Par ailleurs, Alphinat Inc. annonce l’embauche d’un Vice-Président des Alliances and des Canaux de distribution pour négocier des ententes de partenariat aux Etats-Unis. John Cordell compte plus de vingt-cinq années d’expérience dans le domaine du logiciel, particulièrement en ce attrait au développement des canaux de distribution et de partenariats de commercialisation avec des sociétés technologiques d’envergure internationale. M. Cordell était Vice Président, Développement des affaires avec Initiate Systems avant d’être responsable des Alliances and des Canaux de distribution chez Savvion. M. Cordell a débuté sa carrière comme un des premiers employés de Oracle où il a joué multiples rôles de ventes et de gestion des alliances de commercialisation. Il détient un B.A. de l’Université Western Michigan et une maîtrise en Économie de l’Université de Boulder au Colorado.

À propos d’Alphinat

Chez Alphinat, nous sommes motivés par la passion de rendre le développement d’applications à la portée de tous.

Il nous a toujours semblé étrange que les personnes ayant la vision de l’apparence et du comportement d’une application finie ne soient impliquées qu’au début du processus. Après tout, quel meilleur moyen d’assurer le succès d’un projet que d’impliquer les individus le plus près des utilisateurs-finaux tout au long du processus?

C’est pourquoi nous vous apportons de nouvelles façons d’habiliter les bonnes personnes au bon moment dans le processus de développement d’applications. En même temps, nous travaillons constamment à réduire le besoin de coder afin de rendre le développement et la maintenance d’applications plus simples, tout en réduisant les risques d’erreurs.

Que vous choisissiez de développer vos applications à l’aide de notre plateforme « low-code » SmartGuide®, d’accélérer le lancement de votre projet avec l’une de nos applications pré-construites ou de faire appel à nous ou à l’un de nos partenaires pour vous accompagner, nous sommes là pour vous aider à déployer de meilleures applications en un temps record. Visitez http://www.alphinat.com/fr pour plus d’informations.

Énoncés prospectifs

Certaines déclarations du présent document, y compris celles qui expriment les attentes ou les estimations de la direction en ce qui a trait au rendement futur de la société, constituent des « énoncés prospectifs » au sens des lois sur les valeurs mobilières applicables. Les énoncés prospectifs sont nécessairement fondés sur un certain nombre d’estimations et d’hypothèses qui, bien que la direction les considère vraisemblables au moment de les formuler, sont assujetties de façon inhérente à des incertitudes et à des risques importants sur les plans commercial, économique et concurrentiel. Nous avisons le lecteur que ces énoncés prospectifs sont assujettis à des risques, à des incertitudes et à d’autres facteurs connus et inconnus qui pourraient entraîner des écarts importants entre les résultats, le rendement ou les réalisations réels de la société et les résultats, le rendement ou les réalisations futurs décrits de façon explicite ou implicite dans ces énoncés prospectifs. De nombreux facteurs pourraient entraîner un écart considérable entre les résultats réels et ceux décrits dans les énoncés prospectifs; parmi eux, citons la capacité de la société à accroître l’acceptation de ses produits sur le marché et à pénétrer de nouveaux marchés; l’existence de défauts ou de problèmes non décelés dans les produits de la société; l’aptitude de la société à gérer sa croissance; la capacité de la société à faire face à la concurrence; les obligations potentielles; le maintien des droits de propriété intellectuelle de la société et les litiges mettant en cause ces droits; la dépendance de la société envers le savoir-faire de son personnel clé; et l’accessibilité de la société à des capitaux suffisants pour financer ses besoins futurs. Voilà une liste non exhaustive des facteurs qui pourraient avoir une incidence sur l’un de nos énoncés prospectifs. Nous avisons les investisseurs de ne pas se fier indûment aux énoncés prospectifs. Le présent avis s’applique expressément à tous les énoncés prospectifs écrits ou oraux attribuables à Alphinat ou à toute personne s’exprimant au nom de la société. La société décline toute intention ou obligation de mettre à jour publiquement ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements, d’événements futurs ou autres. Les risques et incertitudes relatifs à la société sont décrits plus en détail dans le rapport annuel de cette dernière.